top of page
  • Photo du rédacteurNOISE emlyon

Adoptez des habitudes éco-responsables : Comment réduire sa consommation d’électricité à la maison ?



Les énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz, …) rejettent dans l’atmosphère des gaz à effet de serre, responsables du dérèglement climatique. Pour éviter une accélération de ce dérèglement, le remplacement des énergies fossiles, par les énergies renouvelables (solaire, éolien, …), dont l’empreinte écologique est minimale, est nécessaire. A l’échelle individuelle, l’énergie est une ressource précieuse qui alimente notre vie quotidienne, mais elle peut aussi être la source de gaspillage. Voici quelques gestes simples pour réduire votre consommation d’électricité à la maison tout en économisant de l’argent et en contribuant à la préservation de l’environnement.


Adoptez un éclairage intelligent 


La première étape vers la réduction de votre consommation d’énergie est de revoir vos habitudes d’éclairage. Dans un logement, plus de 12% de la consommation d’électricité (hors chauffage, eau. chaude et cuisson) est consacrée à l’éclairage selon d’ADEME. Éteignez les lumières lorsque vous quittez une pièce et profitez de la lumière naturelle autant que possible. 


Vous pouvez aussi remplacer vos ampoules classiques par des ampoules LED. Les lampes à LED consomment peu d’électricité et durent longtemps (jusqu’à 40 000h). C’est la meilleure solution d’éclairage domestique, à condition qu’elles durent plus de 20 000 heures et soient bien classées sur l’étiquette énergétique. De plus, notez que les composants d’une ampoule LED ne contiennent ni gaz polluant ni mercure. Ils sont donc non dangereux et recyclables, contrairement à d’autres types d’éclairages.





Les lampes à LED permettent de jouer sur la teinte de la lumière pour créer des ambiances adaptées aux différentes pièces (cuisine, salon, chambre...). Préférez les blancs chauds de 2 700 à 3 500 kelvins pour le salon et les chambres et optez pour une lumière plus dynamique dans la cuisine ou la salle de bain (3 500 à 4 500 kelvins).


Attention à l'effet « LED de déco » qui apparaissent de plus en plus sur des meubles. Ces LED ne sont d'aucune utilité pour l'éclairage mais consomment pourtant de l'électricité.


Réduisez la consommation de ses appareils électriques


Faites la chasse aux "petites lumières rouges" : laisser ses appareils en veille peut représenter jusqu’à 10% de sa facture d’électricité. Selon l’ADEME, chaque foyer français compterait entre 15 à 50 équipements en veille, soit une puissance totale supérieure à 50W (watts). Ce qui représente un coût de plus de 80€/an. Ou, pour que cela soit plus parlant, l’équivalent de "7 à 8 ampoules de nouvelle génération laissées allumées 365 jours par an et 24 heures sur 24", estime l’établissement public.


En laissant vos appareils en veille pendant plusieurs heures, ils consomment à perte et vous dépensez inutilement de l’électricité et de l’argent. Vous pouvez utiliser des multiprises à interrupteur qui permettent de brancher plusieurs appareils ensemble et de les éteindre tous en même temps.


Si vous prévoyez d’acheter un nouvel appareil électrique, privilégiez les appareils munis de labels environnementaux : l'écolabel européen pour les téléviseurs, l'écolabel nordique pour les projecteurs, lecteurs DVD, radios, hauts parleurs, décodeurs, et le label TCO pour les casques auditifs. Ces labels garantissent que les produits sont facilement réparables et recyclables, qu'ils sont énergétiquement performants à l'usage, et qu'ils ne contiennent pas certaines substances dangereuses pour la santé humaine.





Economisez l’eau chaude


Prenez des douches plus courtes et envisagez l’utilisation de pommes de douches à faible débit. 


Pour laver les légumes, se laver les mains, rincer son éponge, ne laissez pas le mitigeur en position intermédiaire car c’est de l’eau tiède qui est utilisée à chaque fois alors que l’eau froide convient bien.


Concernant la ballon d’eau chaude, programmez la température à 55℃, c’est assez pour limiter le développement de bactéries pathogènes et cela limite la consommation d’électricité nécessaire pour chauffer l’eau. Pensez aussi à ne pas le laisser fonctionner en période d’absence prolongée.

 

Allégez l’empreinte écologique du chauffage et de la climatisation


Le chauffage représente la plus grande part de consommation d’énergie dans l’habitat. Heureusement, il est aujourd'hui possible de réguler la température de votre intérieur de façon responsable : les trois maîtres mots sont sobriété (diminuer le gaspillage énergétique sans réduire sa qualité de vie), efficacité (choisir les appareils et les installations les plus efficaces du point de vue énergétique pour répondre à ses besoins) et substitution (remplacer les énergies fissiles et fossiles par des énergies renouvelables).


Réduisez la consommation d'électricité en ajustant la température de votre chauffage et de votre climatisation. La température moyenne de chauffage des bâtiments dans l’UE est actuellement supérieure à 22°C. Le réglage du thermostat pour le chauffage des bâtiments permettrait des économies d'énergie annuelles immédiates. Donc, en hiver, baissez légèrement le thermostat et portez des vêtements plus chauds à l'intérieur. En été, fermez les stores pour garder la chaleur à l'extérieur et éviter au maximum l’utilisation de la climatisation.


Finalement, si vous avez la possibilité de choisir votre source d'électricité, envisagez de passer à une énergie 100 % renouvelable. De plus en plus de fournisseurs proposent des options vertes qui utilisent de l'énergie solaire, éolienne ou hydraulique, contribuant ainsi à réduire votre empreinte carbone. 


Rendez-vous très vite dans le prochain article du NOISE emlyon !


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

C'était mieux après.

bottom of page